Le mouvement isocinétique se situe au plus près du mouvement physiologique.

FONCTIONNEMENT DU CYBEX :

Le Cybex, à travers sa pièce maîtresse qu’est le dynamomètre, permet de contrôler la vitesse du mouvement et d’imposer une résistance maximale en tout point de l’amplitude articulaire développée.
L’effort devient significatif lorsque le patient atteint la vitesse isocinétique programmée ;
Si l’effort développé par le patient diminue (douleur, insuffisance musculaire, …), l’effort développé par le patient diminue et la résistance du dynamomètre décroît également afin de maintenir une vitesse constante du mouvement.

FONCTIONS A RÉALISER DANS UN TRAVAIL ISOCINÉTIQUE

  • contrôle de la vitesse ;
  • contrôle des effets résistants de l’appareil opposés aux sollicitations exercées par le patient ;
  • moyen pour le patient de contrôler son activité

QUE FAIT LE PATIENT ?

Il agit sur un mécanisme de telle sorte qu’il ne pourra dépasser la vitesse programmée.
Ce mode d’action évite ainsi toute blessure due à l’emploi du matériel (pour autant que la programmation des séances soit correctement établie).

APPLICATION DU TRAVAIL ISOCINÉTIQUE

  • évaluation des potentialités comparées de différents groupes musculaires permettant la mise en évidence :
    • d’un déficit musculaire
    • d’un trouble de la commande motrice
    • des répercussions fonctionnelles de pathologies telles que maladies des cartilages ou ligamentaires
  • les résultats de cette évaluation primaire permettent la mise en place de protocoles de rééducation adaptés.  Une évaluation pré ou post-traitement permet objectivement d’en évaluer les bienfaits
  • un travail optimal avec des mesures de sécurité maximales.  Il en découle une rééducation ou un entraînement précis et de qualité.

© Askesis 2014  |  contact  |  powered by Labs's Info  |  design by MGD